Nos conseils
Comment bien s'habituer aux aides auditives ?

Comment bien s'habituer aux aides auditives ?

 

  • Rappel sur les conséquences de la surdité périphérique sur votre cerveau et sur la réhabilitation progressive de votre audition

 

Avant l’appareillage auditif, votre surdité a provoqué, en fonction de certaines fréquences et certaines intensités, une diminution et/ou une absence de remontée d’information dans les nerfs auditifs vers le cerveau auditif (aires 41 et 42 principalement). Ainsi certaines zones de ces aires du cortex auditif primaire, s’endorment peu à peu et perde leur capacité à analyser et trier les informations auditives.

 

L’objectif de votre audioprothésiste Audiorylis est, par le biais de l’appareillage auditif, d’augmenter petit à petit la remontée d’informations sonores vers ces zones endormies, afin de les réveiller progressivement. En effet, la stimulation auditive avec un dosage minutieux des réglages, doit permettre la réhabilitation de ces zones : c’est ce qu’on appelle la rééducation cérébrale auditive ! Elle dure entre 1 et 2 ans en fonction de différents facteurs :

  • l’âge du patient ;
  • la durée de privation sensorielle (= le temps qui s’est écoulé entre le début de la surdité et le moment où les aides auditives vont être posées) ;
  • l’importance de la surdité du patient ;
  • le type de surdité ;
  • les capacités cognitives du patient ;
  • les troubles associés (acouphènes, hyperacousie, vertiges) ;
  • le mode et le type d’appareillage choisi.

 

Lors du rendez-vous de livraison, votre audioprothésiste Audiorylis règlent de façon sur mesures les paramètres d’amplification sélective pour chaque niveau d’entrée (les sons très faibles, faibles, moyens, forts et extrêmement forts ont chacun leur réglages spécifiques) et pour chaque fréquence, tout en prenant en compte les caractéristiques anatomo-acoustiques de vos conduits auditifs externes.

 

Dès cette première phase de réglages initiaux, des sons parviennent de nouveau à une partie des zones endormies du cortex auditif. Or, ces centres de gestions de l’informations sonores ne vont pas pouvoir immédiatement tout analyser et trier correctement à 100%. C’est pourquoi, à ce stade de l’appareillage :

  • les sons faibles de l’environnement semblent paraitre pour le patient :
  • plus aigües qu’ils ne le sont réellement ;
  • plus forts qu’ils ne le sont réellement.
  • Les sons de son corps (son de sa propre voix, bruit de mastication, éternuement, ...) semblent :
  • résonnant ;
  • plus forts ;
  • parfois déformés.

Le référentiel auditif biaisé par sa surdité va tendre progressivement vers un référentiel plus réaliste et bien accordé (un peu comme un piano désaccordé que l’on réaccorde).

 

Très vite, dès le 4ème ou 5ème jour de port, s’opère une sensation de diminution ressentie de tous ces gênes : c’est le réveil cérébral auditif que l’on appelle l’amorçage de la rééducation cérébrale auditive !

Le confort auditif (le recouvrement des sensations auditives) et la performance auditive (la capacité à discriminer, comprendre la conversation) s’accélèrent tous deux très rapidement !

 

D’ailleurs, tous les 4 mois pendant la période de rééducation, ces sensations d’exagération sonore, se reproduiront (en moindre effet), à chaque étape, preuve de l’efficacité de l’appareillage pour amorcer la réhabilitation de chaque zone endormie !

 

Avec vos nouvelles aides auditives, votre audioprothésiste Audiorylis vous donne donc accès à des sons que vous ne perceviez plus et que vous aviez oubliés.

 

 

  • Du coup, comment bien débuter votre expérience avec vos aides auditives et bien accompagner cette rééducation cérébrale auditive ?

 

Comme indiqué dans la partie précédente, s'habituer à un nouvel appareillage peut prendre du temps. Cette durée varie d'une personne à une autre : de 1 à plusieurs semaines. Elle dépend de plusieurs facteurs comme le fait d'avoir déjà porté un appareil ou l'importance de votre perte auditive.

 

Les 2 premiers mois sont les plus important pour vous y habituer. Pour optimiser votre première expérience, nous vous conseillons de suivre cette "feuille de route" :

 

1) Commencez à les porter dans un endroit calme

Les 3-4 premiers jours, portez vos aides auditives à la maison ou dans les environnements calmes. N'hésitez pas à lire souvent à haute voix - cela vous aidera à vous habituer au son de votre propre voix.

 

2) Eviter les lieux bruyants

Vos appareils auditifs vous permettront de percevoir des sons que vous n'avez pas entendus depuis un certain temps - c'est assez incroyable à vivre mais cela peut aussi être fatigant pour vous.

Si vous êtes actifs, portez vos appareils auditifs au travail. Si vous êtes fatigués en fin de journée, retirez-les en arrivant chez vous, puis remettez les pour le dîner et/ou la soirée, jusqu’au coucher.

Si vous êtes facilement fatigables ou atteints d’une maladie qui vous fatigue énormément, portez vos appareils auditifs pendant 5 heures le premier jour et ajoutez une demi-heure de plus chaque jour suivant, pendant 15 jours.

 

3) Entraînez-vous en participant davantage à des autour de vous

Quelques jours sont passés. Vous remarquez qu’avec vos nouvelles aides auditives, la parole est plus claire et vous pouvez plus facilement discuter et échanger avec les personnes autour de vous. Bien comprendre demande de la pratique ! Afin d’améliorer rapidement votre capacité à comprendre les paroles, provoquer alors ces situations d’échange : appelez vos amis, invitez-les à venir vous voir ou allez vous-même les voir pour discuter avec eux !

 

4) Tirer le meilleur parti de vos aides auditives

À la maison, utilisez toujours vos aides auditives. Gardez un contact visuel pendant les conversations. Évitez les bruits de fond qui parasitent la parole, lorsque cela est possible.

Au travail, concentrez-vous sur la personne la plus proche de vous. Gardez un contact visuel pendant la durée de la conversation. Répétez ce que vous avez entendu et n'hésitez pas à demander toute information manquante, nécessaire à une bonne compréhension.

Au restaurant, demandez une table dans un endroit calme, loin de la cuisine. Lorsque vous allez au théâtre, assistez à des conférences, à des concerts ou au cinéma, demandez si une boucle magnétique est disponible.

 

5) Ne manquez pas vos visites de suivi

Vos nouvelles aides auditives doivent être ajustées - et c'est particulièrement vrai au début. Discutez avec votre audioprothésiste Audiorylis des situations qui vous posent le plus de problèmes pour qu'il puisse faire les ajustements nécessaires rapidement.

 

6) N'ayez pas peur de poser des questions

Vos nouvelles aides auditives offrent tant de puissance et de possibilités qu'elles peuvent parfois être difficiles à comprendre leur utilisation et à mémoriser les actions à réaliser en fonction de certains environnements sonores. Parlez-en à votre audioprothésiste Audiorylis pour vous assurer que vous comprenez comment en tirer le meilleur parti

Retour

Prendre RDV